L’Atelier affronte les diptères fougueux

À l’arrivée au domaine du petit Saint-Jean nous sommes accueillis par une escadre de diptères fougueux surgissant des herbes et se permettant des familiarités déplacées qui  en rebutent plus d’un.

Une riposte est aussitôt décidée  et soit par le dédain, soit avec  les moyens du bord,  nous ferons front  courageusement et nous participerons aux différents rendez-vous photographiques.

Matin et après-midi des séquences de dressage de chevaux, diverses démonstrations se déroulent devant nous …et nos objectifs.

Instants précieux de grâce lorsque Mélanie  et son père font une démonstration de dressage dans les hautes herbes ployant sous une brise légère, avec un  soleil radieux (peut-être un peu trop cru pour la photo).

Beauté des iris d’eau, des juments arrivant vers nous avec leurs poulains, cygne majestueux sur son étang, libellules qui zigzaguent …Bref nous oublions (presque) les moustiques lors de la balade organisée dans le domaine et réservée aux photographes.

Repas à la bonne franquette avec les amis de l’APC et les autres clubs.

Certains participent au « défi » lancé par le  club d’Aigues-Mortes  et font des photos en fonction du thème qu’ils ont tiré au sort.

Le clou de la journée : Isabelle Secrétan nous amène voir le « pin de fer » vieux de 4 siècles, bien caché dans une pinède où jouent l’ombre et la lumière. Pas facile les photos mais quel plaisir !

À Bientôt pour la présentation des reportages photos…

Pour les beaux yeux de l’Ophrys

Vendredi 6 Avril, Michel Nicole,  nous fait découvrir les premières orchidées du Bois de Clapiers vers les Aubrasses. Il nous conduit  immédiatement vers les stations d’Ophrys. Nous sommes tous bien équipés, objectif macro, pied, tapis, sécateur…. et  très attentifs à ses explications aussi bien botaniques que photographiques. Nous observons des orchis géants, des ophrys marbrés, araignées, ….. , et également les premiers orchis pourpres. Pendant que certains s’appliquent à photographier les “yeux” , d’autres s’intéressent aux muscaris, géranium.

Une sortie à renouveler pour découvrir les orchidées qui fleuriront plus tardivement. Prévoir avec les participants, à la fin des sorties, une projection de photos afin de bénéficier de conseils pour s’améliorer.

Atelier prise de vue en lumière artificielle

  

Le 28 mars, nous avons achevé la série des 3 ateliers “Maitrise de la Lumière et prise de vue en situation spectacle” animés par S. Alba.

17 d’entre nous avons suivi ces ateliers et déposé plus de 80 photos dans l’album PIWIGO ouvert à cet effet sur le site de l’Atelier.

La séance du 10 Avril a été consacrée au visionnage des photos et à leur évaluation. Au cours de cette séance, chacun a pu exprimer les difficultés rencontrées, et discuter des remèdes appropriés, avec l’aide de Serge, Jef, Julien et Jean-Louis.

Tout ceci nous a permis de prendre du recul par rapport à nos photos comme par rapport à l’ensemble du travail. Ainsi, alors que nous devions en principe, respecter les conditions de travail en situation de spectacle, nous sommes rapidement montés sur la scène, pour nous rapprocher des modèles. Les séances ont ainsi donné plus de portraits que de photos en pied. Du coup, certaines critiques ont pu être faites sur le manque de rigueur artistique de ces portraits.

L’ensemble de l’expérience a révélé une grande motivation pour ce genre d’atelier, et nous a donné envie de continuer, en donnant plus d’attention à la préparation artistique proprement dite.

Nous avons apprécié l’ambiance conviviale dans laquelle se sont déroulées les séances. Et la disponibilité d’Aurélie et de Mabe qui ont accepté de nous servir l’une de modèle et l’autre d’artiste de circonstance.

Et bien entendu, un grand merci à Serge pour sa gentillesse, sa disponibilité et son savoir-faire. Ses deux talents réunis de maître de la lumière et de photographe ont permis de réaliser cette expérience unique et enrichissante. Sans lui, elle n’aurait pas pu avoir lieu.

Robert Lifran