Week-end exposition photo : L’effet miroir, un sujet de réflexion ?

Notre exposition annuelle « L’effet miroir, un sujet de réflexion » a débuté avec le vernissage vendredi 26 janvier au soir et s’est prolongée tout le week-end. Environ 350 visiteurs ont parcouru cette balade photographique scénographiée par notre équipe de bénévoles, animée par Roxane. Ce thème a été proposé et porté tout au long de l’année par Roxane.

 

Mission accomplie et réussie ! Plus de soixante photographies ont été exposées, témoignant de l’approche multiple et créative sur ce thème. La diversité et la richesse des œuvres, mais également la qualité des évènements qui y ont été organisés en parallèle, ont contribué au succès de cette exposition.

Nous en profitons pour remercier vivement la mairie de Clapiers de son soutien. Yves Fanjaud, membre du club, la représentait lors du vernissage. Lors du vernissage, Geneviève Conéjéro a proclamé les résultats du concours externe.

Durant ce week-end, l’APC a organisé différents ateliers :

 

  • un studio miroir : Le  jeu du photomaton miroir. Sarah tirait le portrait sur une imprimante “Selfy”. Pour plus d’informations, voir l’article qui y est consacré.
  • Un atelier “photogrammes” animé par Julien Berthaud. Le photogramme  est une technique photographique qui permet d’obtenir des images en chambre noire sans appareil photo. Cette technique a déjà été utilisée par de grands photographes comme Man Ray qui a créé des “Rayogrammes”.
    Julien a également tiré de jolis portraits avec sa boîte argentique : la photographie de rues nommée Minuteros. D’où vient ce nom étrange, qu’est ce que cela veut dire ? Pour en savoir plus cliquez ici.
    Un grand merci à Sarah, Julien et Serge notre éclairagiste !
  • Mme Marie-France Cornut, notre conteuse, a animé une séance de contes pour adultes.Nous remercions également nos conférenciers externes intervenus sur ce thème:
  • M. Édouard Aujaleu, Président des amis du Musée Fabre, a fait une conférence très appréciée et suscitant de nombreux échanges sur le thème du miroir abordé dans la peinture.
  • Mme Béatrice Malige, notre correspondante de Midi Libre, s’est également prêtée au jeu dans son domaine de prédilection, le cinéma, avec le film La rose pourpre du Caire de Woody Allen. 

 

Dimanche soir, après le dépouillement, Robert a annoncé les résultats du vote du public. Après avoir rangé et remis la salle en état, la soirée s’est clôturée par un pot de l’amitié où de nombreux membres étaient présents.

Crédit photos : Helena, Roxane & Luc.

Un Studio Miroir Éphémère lors de l’exposition annuelle de l’APC

crédit photo ©Sarah Khellil

Le “Studio Miroir Éphémère” mis en place par Serge, Sarah et Robert  lors de l’exposition “L’Effet Miroir” a attiré beaucoup de monde samedi et dimanche derniers.

Le principe était que les visiteurs de l’exposition puissent se faire tirer le portrait en utilisant le miroir mis à leur disposition sur la  scène de la salle Dezeuze.  L’éclairage mis en place par Serge Alba permettait de bien découper les personnages sur fond noir. Une petite imprimante Canon SELFY permettait au visiteur de repartir avec leur photo offerte par l’APC.
Même si le jeu du miroir les effrayait un peu au départ (je ne suis pas photogénique, nous ne sommes pas apprêté(e)s, nous sommes vieux, j’ai des rides…), tout le monde repartait avec un grand sourire et souvent avec un étonnement positif de sa propre personne ! 
 
Avec un tel succès nous pensons renouveler l’expérience, lors des prochains événements. 
 
 

Effet Miroir : Le prix du public

Comme chaque année, le public est appelé à voter pour sa photo préférée. Cette année, les visiteurs étaient nombreux, et 230 d’entre eux ont exprimé leur préférence. Les suffrages se sont répartis sur 48 photos, c’est dire l’intérêt porté à cet exercice.

Au final, c’est la photo de Dominique Passeron, “Les bulles” qui remporte largement le prix, avec 33 suffrages, devant la photo de Roxane Bunel “Il suffit d’une goutte”, avec 19 suffrages, et “La fenêtre de Pesaro” de Sarah Khellil, avec 15 suffrages. Ces trois photos couvrent des styles et des partis-pris photographiques variés, et dans une certaine mesure, différents de ce qu’attendaient les photographes eux-mêmes. C’est pourquoi la proclamation des résultats a donné lieu à une discussion intéressante sur le goût du public.