Nos projets

Notre thème annuel : Autoportraits

Le thème sur lequel les photographes de l’APC vont travailler cette année, en vue de l’expo en Janvier 2020 sera  « Autoportraits ».

Il sera animé par Bernard Martin-Rabaud.

Les deux autres thèmes, « Point de non-retour » et « Des métiers et des hommes » ont été considérés soigneusement par le CA, qui a finalement opté pour « Autoportraits ».

Il ne sera pas nécessaire d’aller bien loin pour trouver un modèle adapté à ce thème, qui permettra en revanche à chacun de stimuler sa créativité pour le mettre en valeur.

La créativité et l’imagination seront en effet les ingrédients indispensables pour que l’exposition ait un intérêt pour le public. Pour les stimuler, nous avons lancé le projet avec une séance de remue-méninges collective, en nous inspirant des contributions de Édouard Aujaleu et de Jacques Fournier. Nous pouvons dés maintenant envisager de travailler individuellement en utilisant la méthode de la planche de tendances ou feuille de mots.  Le sujet se prête aussi à des installations originales, ainsi qu’à une implication du public.

Si l’identité personnelle est clairement au cœur de l’autoportrait, l’exposition que nous allons préparer sera quand à elle l’expression de notre identité collective.

Les Rencontres Régionales de la Photographie à Juvignac

L’Atelier a rejoint le Collectif 300, composé de 15 clubs photo de l’aire montpelliéraine. Ce projet ne comporte pas de thème imposé, son objectif est de présenter le meilleur de la production photo locale et de favoriser les rencontres et les échanges. Pour concilier qualité et participation, un quota par club et par photographe est fixé, à charge pour chaque club d’effectuer la sélection des photos soumises.

Villages en photographie

L’Atelier travaille une fois par mois avec Arnaud Laroche, directeur du Festival des Boutographies, sur le thème de l’homme dans son environnement de loisir et de travail, dans la limite de la Métropole de Montpellier. Cette contrainte donne l’occasion à chacun de traiter un sujet proche et de pouvoir revenir facilement sur place en cas de besoin. Au-delà du local, il s’agit de viser l’universel pour parler au plus grand nombre sans hésiter à déranger, réveiller, secouer. Les photographes engagés dans ce projet se réunissent jusqu’au printemps 2019, présentent leur projet personnel, le discute et l’amende au fur et à mesure. Les photos réalisées seront présentées au Festival des Boutographies sous la forme de projections d’une quinzaine de photos par auteur.

Objectifs Croisés – 3ème édition

Ce projet mobilise depuis trois ans les clubs de Aigues-Mortes, Baillargues, Clapiers et Saint Drézery, s’appuie sur le choix de thèmes communs et donne lieu à des expositions dans les différentes communes participantes. Une sélection de photos sur le thème « Architecture » est exposée à Pierres-Vives chaque année. Cette année, une première exposition aura lieu à Aigues-Mortes sur le thème « Éloge de l’ombre », qui reprend le titre et l’esprit d’un ouvrage fameux de l’écrivain japonais J. Tanizaki. L’APC n’a pas encore choisi le thème qui sera proposé en 2019.

Site internet d’Objectifs Croisés  / Page Facebook d’Objectifs Croisés

Les projets « flash » ou P4

Cette idée, lancée par Luc Bernard, consiste à réaliser une fois par trimestre un projet en temps limité et sur un thème choisi dans l’objectif de développer des compétences artistiques et techniques spécifiques. À titre d’illustration, le dernier P4 a porté sur la pratique de la “Jumpology, technique proposée par le célèbre photographe Ph. Halsman pour capter une autre facette, plus détendue, de ces sujets en fin de séance.

Nos travaux personnels

Toute l’année, les photographes sont invités à présenter leurs travaux personnels (photos et diaporama) lors des séances du mardi. Elles sont commentées par Julien Berthaud et les membres présents pour partager des pistes d’amélioration. Ces photos peuvent être issues soit d’une démarche photographique propre, soit d’un événement ou d’une démarche collective.

Ainsi, lors de l’événement neigeux du 28 Février, un thème de circonstance « Blanc insolite » a-t-il été proposé. Puis, au terme de la série de trois ateliers consacrés à la maîtrise de la lumière artificielle, une séance de visionnage a permis d’en mesurer les effets.